1. Accueil
  2.   Actualités
  3.   Mission économique du BEP au Québec

Mission économique du BEP au Québec

3/09/2014

Une mission économique namuroise, emmenée par le BEP, est actuellement au Québec. Au programme : échanges d’expériences et de projets dans la province canadienne qui investit le plus dans l’innovation, la recherche et le développement.

Economie créative et développement durable

Le BEP, avec le soutien de Wallonie Bruxelles International (WBI), est à la tête d'une mission économique au Québec (du 27 août au 6 septembre 2014). Placée sous l’égide du Gouverneur de la Province de Namur, Denis Mathen, et du Président du BEP, Jean-Claude Nihoul, son objectif est d'encourager une dizaine d’entreprises et de partenaires namurois à développer des échanges d’expériences et de projets en matière d’économie créative et de développement durable (hubs créatifs, living lab, fablabs, etc.) avec des acteurs québécois, issus de la province canadienne qui investit le plus dans l’innovation, la recherche et le développement.

Namur Innovative City Lab

Cette mission est également l’occasion de faire connaître outre-Atlantique la dynamique Namur Innovative City Lab visant à faire de la capitale wallonne un modèle de ville intelligente. Ce projet déposé suite à l’appel à projets FEDER-FSE 2014-2020, poursuit différents objectifs :

  • Aménager en centre-ville un nouvel incubateur pour les industries créatives et culturelles (le TRAKK) ;
  • aménager l’espace confluence (actuel Grognon) en y intégrant des dispositifs numériques d’interactivité citoyenne ;
  • mettre en place une plate-forme numérique de détection de projets innovants et de dialogue collaboratif ;
  • soutenir des projets-pilotes dans les domaines de l’environnement, de l’aménagement des espaces urbains, et de l’intégration sociale.

Namur-Québec : des liens de longue date

Suite aux contacts initiés au Québec en 2013 par Creative Wallonia (programme visant à placer la créativité et l’innovation au cœur de l’économie et de la société en Wallonie), aux échanges de longue date entre les Villes de Namur et de Québec, aux relations entre les universités namuroises  et les universités de  ce territoire outre-Atlantique, aux missions économiques organisées là-bas avec succès pour les entreprises, le projet d’une mission économique namuroise est apparu évident pour capitaliser sur les contacts déjà initiés et les amplifier. D’autant plus que le positionnement du Québec, s’appuyant sur la notoriété de certains projets locaux, s’inscrit pleinement dans la thématique de l’innovation ou des territoires intelligents.

Namur : territoire intelligent

Depuis plusieurs années, le BEP œuvre à positionner la région namuroise comme territoire intelligent en : 

  • stimulant l’échange et en fédérant les entreprises et les acteurs académiques namurois autour de cette thématique ;
  • renforçant la position et la notoriété de Namur dans la thématique des territoires intelligents en Wallonie et au sein de réseaux européens et internationaux  et des entreprises ;
  • aidant à la création et à l’intégration de Namur dans un réseau d’échanges de Smart Cities par la détection de villes/régions partenaires potentielles.

Entrepreneurs et partenaires

Une dizaine d'entreprises namuroises participent à la mission : le KIKK Festival, B71, Creative Geosensing, Hungry Minds, iBeaken, la Ressourcerie Namuroise, WithIn. Elles sont accompagnées par des représentants de l’Agence Wallonne de Télécommunications (AWT) ,  de l'UNamur, de Gembloux Agro-Bio Tech-ULG, de NEW et de l’Institut d’Eco-Conseil.

Nouveaux partenariats et pistes de réflexion

Suite aux premiers jours de visite, des perspectives concrètes de partenariat se dégagent avec la Société des Arts technologiques, l’Ecole de technologie Supérieure de Montréal, la Société des Transports de Montréal, Mosaïc (Haute Ecole Commerciale de Montréal) et le Bureau de la Ville Intelligente de Montréal.

Accompagnement des collectivités locales

Par exemple, suite à la visite de la Haute Ecole Commerciale de Montréal, le BEP envisage de développer un partenariat afin d'adapter son outil d'accompagnement des entreprises (le BMC, Business Model Canevas) pour l'accompagnement des collectivités locales. Cette réflexion fait actuellement l'objet d'une thématique de recherche de Mosaic, le pôle multidisciplinaire de formation et de recherche en management de l’innovation et de la créativité de l'HEC Montréal.

Identité du projet TRAKK

Par ailleurs, de nouvelles pistes de réflexion ont pu être dégagées pour l’aménagement du TRAKK, son fonctionnement et les collaborations à concevoir avec ses différents publics cibles. Par exemple, il est apparu nécessaire de travailler sur l’identité du projet et son image à l’extérieur, en préalable aux réflexions architecturales et d’aménagement intérieur, comme découvert lors de la visite de Moment Factory, un studio montréalais spécialisé dans la conception et la production d’environnements multimédias.

Signature de protocoles

Les acteurs institutionnels profitent par ailleurs de leur présence dans la Province du Québec pour signer deux protocoles de collaboration avec des organisations partenaires :

  • Entre le BEP (Ecolys®) et la Corporation de développement économique de Victoriaville et sa région (Ecoparc) : dans le domaine du développement durable des parcs d’activité économique. Des pistes de collaboration ont été envisagées en matière d’accueil d’experts et de délégations, d’échanges méthodologiques en matière de recensement d’entreprises adeptes de l’économie circulaire, et de réflexions quant à la mise place entre Palme France, Palme Wallonie et Palme Québec d’un événement de rencontres entre entreprises du secteur de l’environnement.
  • Entre le TRAKK et Québec Numérique : dans le cadre d’un échange et de collaborations autour de la thématique du numérique (Namur Innovative City Lab) et du développement de l’interactivité citoyenne.

Contactez le BEP

 

Le BEP répond à toutes vos questions, remarques, commentaires. Contactez-nous !

 


Prendre contact