Parcs d'activité économique namurois : six avant-projets à l'étude

Les communes de Mettet, Beauraing, Philippeville, Houyet et Bièvre ont choisi de valider leur avant-projet de plan communal d’aménagement (PCA) Avant l’entrée en vigueur du CoDT ce 1er juin, afin de bénéficier des mesures transitoires prévues par ce nouveau Code du Développement territorial.

Procédures en cours

Ces six procédures urbanistiques ont déjà fait l’objet d’une validation auprès des conseils communaux et ont reçu une approbation ministérielle. Les mesures transitoires permettent de poursuivre les procédures engagées, sans reprendre tout à zéro.

Dans ce cadre, ces derniers mois, les urbanistes du BEP on réalisé six avant-projets de Plan Communal d’aménagement (PCA) qui ont été approuvés par les conseils communaux durant ce mois de mai 2017.

100 hectares dédiés à l’activité économique

Il s’agit essentiellement de projets de création, d’extension ou de reconversion de zones d’activité économique, soit une centaine d’hectares qui viennent renforcer le tissu économique de la province de Namur.

Ces avant-projets devront, dans les mois qui viennent, faire l’objet d’un rapport sur les potentielles incidences environnementales. 

cinq communes concernées : Mettet, Beauraing, Philippeville, Houyet et Bièvre

 

L’extension du parc d’activité de Mettet

  • Objectif : étendre le parc d’activité de Mettet pour permettre l’accueil de petites et moyennes entreprises non polluantes et de type artisanal. Différents aménagements paysagers permettront d’intégrer le parc d’activité économique dans son environnement, notamment par rapport au village de Somtet tout proche;
  • Superficie : 15 ha.

 

L’Extension du Parc d’activité économique de Gozin à Beauraing   

  • Objectif : revoir l’affectation des terrains historiquement destinés à l’activité industrielle, en terrains voués à l’activité mixte et artisanale, compte tenu des activités et entreprises présentes, et assurer la cohérence des aménagements futurs de part et d’autre de la rue de Rochefort. Le projet prévoit également l’extension de la zone d’activité pour permettre le développement des « Ateliers protégés de Beauraing », entreprise en plein essor économique, sur des terrains à proximité directe des implantations existantes;
  • Superficie : 20 ha.

 

L’implantation d’une nouvelle zone d’activité économique à Philippeville 

  • Objectif : implanter une nouvelle zone d’activité économique à l’Est de l’agglomération de Philippeville (au lieu-dit « Les Baraques ») en bordure de la N40 pour permettre l’accueil de petites et moyennes entreprises non polluantes et de type artisanal. Des aménagements paysagers sont prévus afin d’intégrer le parc d’activité économique dans son environnement. Pour rappel, ce projet a été ciblé dans le cadre plan prioritaire ZAE bis validé par le Gouvernement wallon;
  • Superficie : 27 ha.

 

L’implantation d’une nouvelle zone d’activité économique à Philippeville (« les 4 vents »)

  • Objectif : implanter une nouvelle zone d’activité économique à l’Ouest du centre-ville de Philippeville en bordure des N5, N40 et N97. Il prévoit l’accueil d’une mixité de fonctions cohérentes avec celles du centre-ville : logements, commerces ainsi que l’implantation de (très) petites et moyennes entreprises artisanales non polluantes;
  • Superficie : 13 ha.

 

L’extension du parc d’activité économique de Bièvre (« Les Fontaines »)

  • Objectif : étendre le parc d’activité économique situé à Baillamont afin de renforcer le rôle de celui-ci dans le tissu économique du sud de l’arrondissement de Dinant. Ce projet prévoit l’accueil d’entreprises industrielles et d’entreprises plus artisanales;
  • Superficie : 15 ha.

 

La reconversion de l’ancienne Briqueterie de Wanlin à Houyet

  • Objectif : reconvertir l’ancienne briqueterie et assurer la reprise des activités par les entreprises RECYBAT, ARGIBAT et T&P rénovation. L’avant-projet prévoit la création d’un petit parc d’activité économique visant à accueillir des entreprises en lien avec le secteur de la construction. Ce projet sera accompagné d’une évaluation appropriée des incidences environnementales puisque dans partie nord du site (anciennes fosses d’extraction) est actuellement couvert par un périmètre Natura 2000;
  • Superficie : 10 ha.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.