Un nouveau réseau d’égouttage dans le parc Crealys®

Maxime Prévot, Ministre wallon des Zones d’Activité Economique, vient d’accorder un subside de près 1,5 millions d’euros au BEP pour la création d’un nouveau réseau d’égouttage séparatif dans le parc Crealys®.

Crealys®, parc scientifique Certifié iso 14001

Créé il y a plus de 30 ans, le parc scientifique Crealys® accueille des entreprises innovantes actives dans les domaines des sciences du vivant, les technologies de l’information et de la communication, et la gestion de la qualité.

S’étendant sur quelques 110 hectares le long de l’autoroute E42, le parc Crealys® accueille 117 entreprises qui emploient près de 1900 personnes. Outre son rôle essentiel dans le développement socio-économique au nord de la Province de Namur, ce parc a été conçu et aménagé par le BEP dans une démarche de qualité. Il est d’ailleurs certifié ISO 14001.

Nouveau réseau d’égouttage séparatif

Afin d’améliorer la collecte et le traitement des eaux usées et d’optimiser le fonctionnement de la station d’épuration, le BEP avec le soutien de l’INASEP (Intercommunale Namuroise de Services Public) projette la création d’un nouveau réseau d’égouttage séparatif au sein du parc Crealys®.

Le tracé du nouveau réseau s’étendra sur environ 2 km depuis l’entreprise GSK pour rejoindre la station d’épuration située au sud de l’autoroute E42, en passant par la rue Phocas Lejeune. L’égouttage sera donc placé à certains endroits par fonçage sous la N93 et l’E42.

Le montant total des travaux d’égouttage s’élève à 1.687.040 € subsidiés à concurrence de 1.459.635 € par la Wallonie dans le cadre de la politique de développement économique menée par Maxime Prevot.

Les travaux devraient commencer en août 2017 pour se terminer au début du printemps 2018.

Future extension de crealys®

Les travaux d’amélioration du réseau d’égouttage prennent d’ores et déjà en considération l’extension future du parc Crealys®. En effet, figurant dans le programme prioritaire du Gouvernement wallon, le projet d’extension est prévu sur 55 hectares de part et d’autre du parc existant.

L’extension a fait l’objet d’un avant-projet de plan communal d’aménagement adopté par le Conseil communal de la Ville de Gembloux en décembre 2016. Le projet est actuellement soumis à évaluation des incidences sur l’environnement par un bureau agréé.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.