Projet d’agriculture urbaine à Andenne

En complément à l’étude menée en vue de créer un nouveau quartier à Anton, en bordure du centre-ville, le BEP accompagne aujourd’hui la Ville d’Andenne dans une étude de potentialité de développement d’un projet d’agriculture urbaine.

 

Des fruits et légumes pour 15.000 andennais

Une cinquantaine d’hectares de terrain situés à côté du site d’Anton sont ainsi étudiés. Un partenariat avec l’Institut Saint-Lambert en vue de favoriser l’insertion des personnes handicapées mentales dans l’agriculture urbaine est envisagé. Le but est qu’à terme, 15.000 andennais puissent s’approvisionner en fruits et légumes par cette production.

Identifier des acteurs locaux et des professionnels

Outre les aspects scientifiques relatifs à la production alimentaire, l’étude menée avec le BEP aura pour objectif d’identifier des acteurs locaux et des professionnels désireux de s’impliquer dans ce projet d’agriculture urbaine.

 

Le quartier nouveau d’AntoN

 

Pour rappel, à proximité immédiate du centre-ville d’Andenne, le projet d’Anton consiste en la création d’un quartier nouveau mixant activités économiques durables, services et logements. Le bâti laisse une place importante aux espaces verts et à la création d’un parc multifonctionnel. Ce nouveau quartier est directement relié au centre-ville par des cheminements doux. Outre les quelque 1 600 logements que le projet pourra accueillir, on retrouvera dans ce quartier, connecté et moderne, un centre de recherche, des bureaux, un incubateur d’entreprises et des espaces de co-working, un centre de distribution et des espaces de stockage. Au sein de chaque îlot et parfois du même bâtiment, l’objectif est de promouvoir une mixité entre logements, programmes tertiaires, commerces et services. Un projet d’agriculture urbaine est envisagé sur une zone contiguë.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.