Actualités

Bientôt un Parc National en Entre-Sambre-et-Meuse ?

Fondry-Des-Chiens-Nismes-©-Glenn-Vanderbeke

En juillet dernier, la Ministre de la Nature Céline Tellier lançait un appel à projet visant la création en 2022 des deux premiers parcs nationaux de Wallonie. Un projet ambitieux, qui définit un parc national comme étant un territoire de minimum 5.000 hectares d’espaces naturels, et qui permettra aux visiteurs une expérience naturelle exceptionnelle. Le dossier de candidature pour la création d’un parc national de l’Entre-Sambre-et-Meuse, dont le BEP est partenaire, a été déposé ce 1er novembre auprès de la Région Wallonne.

candidature déposée

A cheval sur l’Ardenne, la Calestienne et la Fagne, l’Entre-Sambre-et-Meuse offre des patrimoines naturels et culturels exceptionnels faisant de ce territoire un candidat sérieux pour la création d’un Parc national. Les objectifs sont multiples :

  • Protéger la biodiversité et restaurer les processus écologiques ;
  • Assurer le développement du tourisme ;
  • Contribuer au développement d’une meilleure qualité de vie en favorisant la transition écologique et le développement durable ;
  • Contribuer aux grands enjeux internationaux au niveau de la nature, du climat, de l’emploi, de l’économie, de la mobilité, de l’éducation… ;
  • Développer la connaissance scientifique.

Un site internet a été créé pour informer les intéressés sur ce projet : https://parc-national-esem.be/

Le dossier de candidature pour la création du parc national a été déposé ce 1er novembre auprès de la Région Wallonne. Un jury composé d’experts et de responsables de parcs nationaux français sera d’abord chargé d’évaluer les différents projets. D’ici quelques se­maines, on saura si le projet est retenu dans les quatre premiers candidats. Les quatre projets sélectionnés devront ensuite préparer un plan opérationnel sur 5 ans et un plan directionnel sur 20 ans. A terme, deux parcs nationaux officiels seront sélectionnés.

rôle du BEP

Le BEP fait partie de la coalition cœur (comité de pilotage) de ce projet, aux côtés de plusieurs acteurs dont 4 partenaires communaux (Viroinval, Couvin, Froidchapelle et Chimay). Son rôle consiste à ce stade à suivre le développement du projet et à l’accompagner sous forme de conseil (aménagements, retombées pour le territoire,..), en faisant profiter de son réseau et de son expérience, notamment via la dynamique territoriale du sud de l’Entre-Sambre-et-Meuse Essaimage.

Photo ©Glenn Vanderbeke

en savoir plus sur Essaimage

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.