Les brèves du Développement Territorial

En quelques lignes, voici un résumé des réunions, projets en cours, qui ont occupé les agents du département Développement territorial ces dernières semaines :

 

  • 23/11 : Présentation aux 38 communes de la province de Namur et aux Maison de tourisme du territoire namurois  de la méthodologie de travail pour l’élaboration d’un réseau points noeuds à vélo dans les provinces de Namur et de Luxembourg.
  • 29/11 : réunion interne afin de planifier une méthodologie d’aménagement d’un quartier innovant de Namur. La conception innovante du quartier se traduit par une réflexion sur l’agriculture urbaine, sur le numérique et sur de nouveaux modes d’accès à la propriété et au logement.
  • 05/12 : le BEP a présenté la mise en oeuvre du Plan d’Action en faveur de l’Energie Durable aux 9 communes du programme Pollec 2.
  • 05/12 : organisation du Comité de suivi FEDER (Fonds Européen de Développement Régional)-FSE (Fonds Social Européen) à Namur. A cette occasion, la Ville de Namur et le BEP, en sa qualité de chef de file, ont présenté le portefeuille de projets « Namur Innovative City Lab ». Ce Comité de suivi réunit la Commission Européenne, le Département de Coordination des Fonds Structurels (SPW), différents cabinets ministériels wallons, des administrations wallonnes et des représentants de la société civile et s’assure de la bonne mise en oeuvre des projets financés par l’Europe et la Wallonie.
  • Les travaux de pose d’un collecteur d’eaux usées au parc scientifique Crealys® se poursuivent. Le but est de permettre un traitement plus efficace des eaux usées du parc. Cette semaine, le coffrage pour la réalisation des chambres de visite de part et d’autre de la E411 a été posé.

  • Le BEP, la DGO1 et la DGO2 ont signé une convention en vue d’un marché conjoint de service pour la désignation d’un auteur de projet pour la réalisation d’aménagements d’espaces publics en bord de Meuse et de Sambre (Namur au fil de l’eau).
  • Le BEP a rencontré les 4 communes concernées (Yvoir, Profondeville, Dinant et Assesse) par l’étude de mobilité sur le charroi lourd dans le triangle N4-N97-Vallée de la Meuse afin de présenter les premiers éléments de diagnostic et d’enjeux. Une prochaine réunion est prévue en janvier.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.