Deux séminaires « connectivité » au cœur des territoires

Alors que l’actualité fait état des perspectives en matière d’innovation comme la 5G, certaines zones à faibles densités de population restent mal desservies en matière de téléphonie mobile et d’accès à internet (“zones blanches et grises”).

La crise du COVID, en amplifiant certaines tendances comme le développement du télétravail et du tourisme local, a rendu ce problème plus prégnant encore pour les Communes concernées. La connectivité est devenue un attribut majeur du territoire namurois. Le BEP a organisé un séminaire avec des représentants de Proximus, d’Orange et de l’Agence du Numérique afin de répondre aux questions des Communes.

Une attente des communes

C’est dans le cadre du projet supracommunalité, soutenu par la Wallonie, que les bourgmestres du territoire Dinant-Meuse-Condroz ont souhaité investiguer les leviers d’action pour améliorer la connectivité de leur territoire, bientôt rejoints par leurs homologues d’Essaimage qui connaissent des problématiques comparables.

Dans un marché où cet aspect est essentiellement aux mains des opérateurs internet et téléphoniques, quelles sont les marges de manœuvre des Communes qui désirent développer leur connectivité ? Quel est le programme d’action mis en place par la Région ?

C’est à ces questions que le BEP a souhaité apporter des éléments de réponses techniques en organisant deux séminaires au cœur des territoires concernés, le 3 mai au Centre Sportif de Miavoye et le 17 juin au co-learning E420 à Mariembourg, à destination des élus et agents communaux.

des solutions concrètes

Au programme, des interventions et tables rondes impliquant des représentants de Proximus, d’Orange, de l’Agence du Numérique et du BEP, dans un format mêlant des présentations et une table ronde propice à l’échange.

Ces séminaires furent l’occasion pour l’Agence du Numérique de présenter le programme d’action régional Giga Région, et de rappeler l’importance pour les Communes de signaler les problèmes structurels de connectivité rencontrés par les citoyens via la plateforme DW Connect.

Les opérateurs ont pour leur part fait état du panel de solutions techniques existantes, matures ou en développement, permettant de diminuer les coûts de déploiement des infrastructures, au profit des zones d’habitat peu dense. Le séminaire fut aussi l’occasion pour les opérateurs de sensibiliser élus et agents communaux au contexte administratif avec lequel ils doivent composer.

Le projet « Camions sentinelles » mis en place par le BEP et ses partenaires permettra d’objectiver les couvertures 2G/3G/4G du territoire pour constituer un état des lieux fiable et dynamique.

Perspective

Partager un socle commun de connaissances et identifier les bonnes personnes de contact tant du côté des Communes que des opérateurs est un préalable indispensable à l’action. Voilà ce qu’ont notamment permis ces séminaires.

À titre de perspective et au travers de son programme SmartCity, le BEP propose aux communes désireuses d’approfondir le sujet, la tenue d’ateliers individuels impliquant opérateurs et personnel communal. L’occasion pour les parties prenantes de partager des informations, identifier de potentielles synergies ou envisager le déploiement de solutions innovantes. Mais ces ateliers permettent aussi et surtout de faire un tour exhaustif du territoire afin d’analyser finement pour chaque quartier, chaque village, chaque hameau, le niveau de connectivité et les perspectives à court et moyen terme d’amélioration de celle-ci.

Autre séminaire à destination des Communes

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.

Vous pouvez à tout moment retirer votre consentement à l'utilisation des données collectées par ce formulaire. Pour plus d'informations sur la gestion de vos données et pour connaitre et exercer vos droits, veuillez consulter notre charte vie privée.