Des subsides pour 4 futurs parcs d’activité économiques namurois

4 futurs parcs d’activité économique namurois viennent d’être retenus comme projets structurants pour la Wallonie. Ils bénéficieront dès lors de subsides du programme Sowafinal 3, qui soutient des projets qui oeuvrent au redéploiement économique de la Wallonie.

Un appel à projets en 2017

Ce jeudi 24 mai, Carlo Di Antonio, Ministre wallon de l’Aménagement du territoire, de l’Environnement et des Parcs d’activité économique et Pierre-Yves Jeholet, Vice-Président et Ministre de l’Economie, ont présenté la sélection des projets retenus dans le cadre du Programme de financement alternatif SOWAFINAL 3 du Plan wallon d’Investissement.

En province de Namur, le BEP avait répondu en juillet 2017 à l’appel à projets via des portefeuilles de projets relatifs :

  • aux parcs spécialisés
  • au parc d’activité économique urbain CIT-YS à Belgrade – Namur
  • aux parcs d’activité économique de l’arrondissement de Philippeville
  • aux parcs d’activité économique de l’arrondissement de Dinant
  • à un projet de redynamisation.

Mai 2018 : 4 projets sélectionnés

Les 4 projets namurois retenus sont : 

  • Care-Ys (Namur) : un parc d’activité de 13 hectares, spécialisé sur la thématique de la santé et, plus précisément, les produits et services liés au vieillissement de la population. Montant estimé : 4.692.507 €. Subside Sowafinal 3 reçu : 4.036.081 €.
  • Aménagement du parc d’activité CIT-YS (Namur) : un parc d’activité économique visant à réaménager la base militaire de Belgrade en parc d’activité urbain. Montant estimé : 6.690.125 €. Subside Sowafinal : 4.758.200 €.
  • Parc d’activité économique de Mariembourg (Couvin) : extension de 40 hectares du parc existant. Montant estimé : 5.741.324 €. Subside Sowafinal : 5.043.625 €.
  • Parc d’activité économique de Ciney-Biron-Hamois : extension de 51 hectares en extension du parc actuel. Montant estimé : 7.193.057 €. Subside Sowafinal : 6.650.585 €.

Sélection après un appel à projet

Cette sélection du Ministre parmi les projets déposés par le BEP repose sur 6 critères :

  • Les impacts socio-économiques estimés ;
  • La dimension de gestion parcimonieuse du territoire ;
  • La pertinence de l’orientation économique ;
  • Les éléments garantissant la réalisation effective du projet ;
  • L’intégration des enjeux de développement durable et de transition écologique ;
  • La qualité de l’infrastructure.

Au total, 34 projets visant des parcs d’activités économiques ont été retenus, dont 4 en Province de Namur.

UNE QUESTION UNE DEMANDE ?
Contactez-nous !

Les champs marqués d'un * sont requis.