Actualités & événements

L’opportunité d’un réseau de chaleur étudiée à Gembloux

illu-réseau-énergie-thermique

Dans le cadre de son développement urbanistique, la Ville de Gembloux a souhaité étudier la faisabilité de mise en place d’un réseau de chaleur urbain. Le BEP a accompagné la Ville pour définir le périmètre de l’étude et lancer le marché d’étude de faisabilité. Cette étude a livré ses résultats finaux récemment. 

UN PARTAGE d’énergie RENOUVELABLE 

Un réseau de chaleur (ou plus exactement un réseau d’énergie thermique) est une solution de distribution collective d’énergie thermique entre plusieurs bâtiments (de quelques-uns à plusieurs dizaines). Les avantages sont divers : mutualisation des coûts, économie d’échelle, accès facilité à des technologie de production de chaleur verte ou récupération de chaleur industrielle (chaleur fatale), etc. Le recours à un réseau d’énergie thermique est d’autant plus pertinent que les profils de consommation sont diversifiés : logements, bureaux, bâtiments scolaires, sportifs, etc.

Des profils de consommateurs variés au centre-ville

A Gembloux, cette diversité de profils de consommateurs de chaleur est bien présente dans un centre-ville regroupant des bâtiments administratifs communaux, des pôles scolaires (collège, athénée), académiques (faculté universitaire) et sportif (complexe de l’Orneau) ainsi que du résidentiel existant et à venir (futur quartier de la gare).

3 scénarios étudiés

L’étude de faisabilité, confiée au Bureau Deplasse & Associés, s’est déroulée en 5 phases :

  • Identification et cartographie des besoins en chaleur
  • Offre possible en chaleur et solution de production
  • Faisabilité technique
  • Faisabilité financière
  • Faisabilité juridique du projet et de son exploitation.

Au final, 3 scénarios de déploiement du réseau de chaleur ont été étudiés selon le nombre de bâtiments à connecter, leur localisation ainsi que la longueur du réseau à créer allant de 5 à 15 km.

Au terme de cette étude, la Ville de Gembloux dispose désormais de propositions et de données chiffrées, en particulier sur les coûts d’investissement et d’exploitation nécessaires, pour décider des suites à donner au déploiement de cette forme de partage d’énergie renouvelable.

GEMBLOUX : UN RÉSEAU DE CHALEUR EST À L’ÉTUDE

Source image : renouvelle.be